Chez Pierre Vidal, la qualité se fait d’abord au vignoble


Cette jeune maison de négoce installée depuis le printemps 2010 à Châteauneuf-du-Pape revendique l’esprit de « l’école bourguignonne » et la qualité de ses vins pour forger sa notoriété.

Dans l’entreprise qu’il a créée, Pierre Vidal, 39 ans, truste presque toutes les casquettes : direction, administration, finances, marketing, achats, export, communication… Il faut dire que son parcours professionnel très diversifié joue en sa faveur même si rien ne le prédestinait à cet avenir dans le monde viticole, lui, originaire d’Ariège et né dans une famille qui n’avait pas vraiment les pieds dans la vigne.

« Mais grâce à mon père, j’avais la passion du vin, dit-il ; j’ai même acheté mes premières bouteilles en primeur quand j’avais 15 ans ! » Aussi, lorsqu’il a fallu choisir une orientation professionnelle, c’est tout naturellement qu’il s’est dirigé vers la Bourgogne, Dijon plus précisément où, après son DEUG, il décroche un diplôme d’œnologie complété par un master en commerce international vins et spiritueux. Cinq années d’études ponctuées de stages, notamment chez Chartron et Trébuchet, célèbre maison de négoce installée à Meursault, et au réputé domaine Armand Roussot à Gevrey Chambertin. « J’ai eu la chance d’avoir une approche très qualitative du vin au niveau technique. Que ce soit avec Eric Rousseau qui produit des vins fabuleux sur son domaine ou chez Chartron et Trébuchet où il y avait aussi une activité de négoce. J’ai vu de quelle manière on pouvait s’investir en prenant autant de soin du bourgogne aligoté que du montrachet. Et je dirai qu’aujourd’hui, c’est un peu la philosophie avec laquelle je travaille ».

Un passage par l’Allemagne en tant qu’œnologue dans un domaine réputé puis à Londres où il a tenu un magasin Nicolas histoire d’acquérir une expérience commerciale et le voici à Châteauneuf-du-Pape, venu rejoindre son épouse Amélie rencontrée lors de ses études à Dijon, dont la famille est propriétaire de vignobles dans cette célèbre appellation. Lui décide de voler de ses propres ailes. Il décroche alors un job chez Castel pendant quatre ans (responsable de produits Languedoc-Provence) puis devient successivement responsable commercial grande distribution et directeur du service œno-technique au Cellier des Dauphins.

En 2010, il décide de s’installer à son compte et crée sa propre structure de négoce. Ce sera la Maison Pierre Vidal au sein de laquelle Pierre Vidal, l’œnologue, met en pratique ce qu’il a appris à « l’école bourguignonne », considérant que « le produit se fait à la vigne ». Il collabore donc avec des vignerons qui privilégient le travail du sol, apportant pour sa part un soin tout particulier aux vinifications. « Nous prenons simplement le temps de faire le vin comme on pense qu’il doit être fait ». Un principe qui vaut pour toutes les appellations, que ce soient les crus (châteauneuf-du-pape, vacqueyras, gigondas…), les côtes-du-rhône villages et le costières-de-nîmes, produit phare de la maison. Mais Pierre Vidal veut aller encore plus loin : « Au fond de moi, j’ai aussi la volonté de m’installer en tant que propriétaire ». Il vient ainsi d’acquérir, avec un ami, 3 ha à Lirac. Un prochain jour, le négociant-éleveur sera aussi producteur.

Une étape charnière

Outre Pierre Vidal, la Maison emploie aujourd’hui 5 personnes, deux directement salariées, les 3 autres ayant le statut de partenaires au travers de structures croisées. Quand la structure pyramidale réussit, ce sont toutes les filiales qui réussissent. Mais aujourd’hui, avec quelque 500 000 bouteilles vendues sous l’étiquette Pierre Vidal (700 à 800 000 avec les filiales, pas de vrac), la petite maison de négoce de Châteauneuf-du-Pape se trouve à une étape charnière de sa croissance. La stratégie de l’entreprise, c’est celle de l’implantation dans la grande distribution qui représente aujourd’hui environ 60% des ventes. Les autres 40% se partagent équitablement entre l’export et le réseau cavistes, dont la maison Nicolas qui avec ses 500 boutiques en France, a été le premier client. « Ma satisfaction, c’est de ne pas avoir reculé chez aucun de mes clients depuis que j’ai fondé l’entreprise ». Reste aujourd’hui à développer le réseau traditionnel de la restauration avec une nouvelle arme, celle des vins bio et biodynamiques...

REPERES

EURL Pierre Vidal

Gérant : Pierre Vidal ; directeur technique : Landry Fabre ; directeur export : Olivier Grataloupt.

631 Route de Sorgues à Châteauneuf-du-Pape.

Tel : 06 88 88 07 58

www.pierrevidal.com

Mots-clés :

© 2020 par VIN CUISINE & JARDINS.

Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon